PROJETS D’ECOLE

PROJET ERASMUS +

Qu’est ce que le projet européen ?

Ce projet Erasmus + continue de permettre les échanges et la coopération entre les établissements scolaires en Europe de la maternelle au Supérieur.

L’objectif de est de favoriser le développement personnel et les compétences, notamment linguistiques, tout en développant les notions de citoyenneté européenne et de multiculturalisme.

Six enseignants sont partis ces deux années en séjours intensifs d’apprentissage de l’Anglais, en immersion, à Londres.

Neuf programment un séjour de formation linguistique à Malte.

Cette démarche d’école dans le cadre du Projet européen vise à améliorer le niveau global des enseignants et donc de l’enseignement des langues dès l’age de 2 ans.

La coopération en matière d’innovation et d’échange de bonnes pratiques amène l’école Immaculée Conception à développer des liens privilégiés avec :

  • L’Ecole Sainte-Thérèse, Ans (Belgique)
  • Le collectif pour la Promotion de l’Animation Jeunesse-Enfance, Liège (Belgique)
  • La Haute Ecole Libre Mosane-HELMO, Liège (Belgique)
  • Le collège Georg-Klinemberg-Schule, Berlin (Allemagne)
  • L’établissement d’enseignement supérieur Thomas MORE, Mechelen (Belgique)
  • L’Institut Catholique de Toulouse (France)
  • L’école primaire CEIP LA PASADA, Granadilla de Abona, Iles Canaries (Espagne)
  • L’Ecole fondamentale libre de Chenee, Chenee (Belgique)
  • Le collège SOU Konstantin Konstatinov, Sliven (Belgique)

L’ensemble des partenaires partent sur un nouveau projet de 3 ans, intitulé : « Improvement Practices for All - Critical Spirit ». Il s’agira d’aider les élèves à développer leur esprit critique.

Pourquoi Erasme ?

Érasme a milité pour la paix en Europe. Cet engagement européen est fondé sur son cosmopolitisme : « Le monde entier est notre patrie à tous », proclame-t-il dans la Querela pacis. Il est également fondé sur son pacifisme. La discorde sanglante qui divise les Anglais, les Allemands, les Français et les Espagnols lui semble une absurdité. « Pourquoi ces noms stupides nous séparent-ils, puisque le nom de chrétien nous unit ? »

Dans la biographie qu’il a consacrée à Érasme, Stefan Zweig commente : « au lieu d’écouter les vaines prétentions des roitelets, des sectateurs et des égoïsmes nationaux, la mission de l’Européen est au contraire de toujours insister sur ce qui lie et ce qui unit les peuples, d’affirmer la prépondérance de l’européen sur le national, de l’humanité sur la patrie et de transformer la conception de la Chrétienté, considérée en tant que communauté uniquement religieuse, en celle d’une chrétienté universelle, en un amour de l’humanité humble, serviable, dévoué. »

En l’honneur d’Érasme, le programme européen d’échange pour les étudiants et les enseignants a été appelé Erasmus.

PROJET ECO-ECOLE

Le programme Eco-Ecole

Programme international d’Education au Développement Durable (EDD) développé en France depuis 2005 par l’office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe (of-FEEE), Eco-Ecole est un label décerné aux établissements scolaires qui s’engagent vers un fonctionnement éco-responsable et intègrent l’EDD dans les enseignements.

Créé au Danemark en 1994 par la Fondation for Environmental Education (FEE), Eco-Ecole est aujourd’hui implanté dans 58 pays à travers le monde.

Les principaux objectifs du programme

En proposant la démarche Eco-Ecole aux établissements scolaires, l’of-FEEE souhaite développer un programme qui contribue à la généralisation de l’EDD dans le cursus scolaire et vise la mise en œuvre concrète du développement durable.

Le programme repose d’une part sur la mobilisation de tous les acteurs et participants des établissements scolaires dans un projet commun d’EDD (importance de la concertation), et d’autre part sur l’utilisation des bâtiments scolaires comme supports pédagogiques pour la réalisation d’actions concrètes. Il est également primordial de favoriser un travail concerté avec des partenaires locaux : élus, parents, associations, syndicats de gestion de l’eau ou des déchets, fournisseurs et prestataires de services, etc.

Ces objectifs cadrent pleinement avec les circulaires du Ministère de l’Education nationale de 2004, 2007 et 2011 visant à généraliser l’éducation au développement durable dans les établissements scolaires. Pour atteindre cet objectif, les établissements choisissent chaque année un thème principal de travail à partir duquel ils déroulent les 7 points de la méthodologie Eco-Ecole.

L’école a reçu son label Eco-Ecole en 2011 pour sa mise en place d’une gestion responsable des déchets et sa lutte contre les emballages de goûter.